Vous avez lu les Chroniques d'entre Vosges et Rhin ? Donnez-nous votre avis.

De moins en moins d’Alsaciens connaissent aujourd’hui l’histoire de leur région.
D’abord parce que, pendant plus de mille ans, cette histoire s’est racontée en allemand, une langue que peu de gens maîtrisent aujourd’hui.
Ensuite, parce que ce passé a été peu à peu marginalisé par le récit national français.
Aujourd’hui, l’histoire de l’Alsace s’est réfugiée dans les cercles universitaires et n’est plus guère accessible au grand public. Pourtant, c’est cette histoire qui a forgé notre identité locale particulière. Elle s’est nourrie de tous les grands mouvements de l’histoire européenne, et à ce titre, elle a sa place au cœur de notre continent.
Elle a laissé autour de nous d’innombrables traces que nous ne savons plus lire, ou que nous ne prenons plus le temps de lire.
Cette chronique s’adresse au non spécialiste. Sa démarche consistera donc à partir des monuments et des événements accessibles n’importe qui de nous et à leur rendre leur sens, en les replaçant dans leur contexte.
C’est à une pêche aux perles que nous vous invitons. Elles n’attendent qu’une chose, que le voyageur pressé ralentisse son pas, se penche et leur consacre un peu de temps. Il ne le regrette jamais.

Pierre Jacob

Pierre Jacob est agrégé d’histoire et titulaire d’une thèse d’Etat en Lettres et Sciences Humaines. Il a publié, avec Gilles Stutter, un ouvrage sur la bataille de Hausbergen. Il fait actuellement un cours sur l’histoire de Strasbourg à l’Université Populaire Européenne.

Pour accéder à la chronique choisie, cliquez sur l'image de gauche

Histoire de perruque

On sait qu’à la fin du XVIIe siècle, le Tsar Pierre le Grand a imposé à son peuple la mode européenne. Une politique comparable a été appliquée, avec davantage de modération, en Alsace par les autorités françaises.

(mis en ligne le 1er mars 2017)

 

Rémanences

Une ville est un lieu où les générations qui nous ont précédés ont multiplié signes et messages. Certains sont en train de s’éteindre comme des échos qui meurent au loin.
En s’arrêtant un moment, en dressant l’oreille, on parvient parfois à entendre encore un peu de l’histoire qu’ils nous racontent…

(mis en ligne le 15 février 2017)

LHomme Accoudé

La cathédrale de Strasbourg comprend dans sa statuaire nombre de personnages énigmatiques.
Arrêtons-nous un moment sur l’un d’eux…

(mis en ligne le 1er février 2017)

Autopsie à Rosheim


En 1737, dans la petite ville de Rosheim, en Alsace, se déroule une étrange affaire d’empoisonnement…

(mis en ligne le 15 janvier 2017)

Sutterlin

Il y a des écritures anciennes qui ne sont plus lisibles aujourd’hui, ce qui fait que des pans de la civilisation humaine nous échappent. C’est le cas des glyphes de l’Ile de Pâques.
Inutile d’aller jusqu’au Pacifique. En Alsace même, il existe une écriture que nos contemporains ne parviennent plus à déchiffrer. A cause de cela, la vie de nos grands-parents nous échappe peu à peu.
Cette écriture, c’est le Sutterlin.

(mis en ligne le 15 décembre 2016)

Où l’histoire de l’Alsace a-t-elle commencé ?

Chers lecteurs, peut-être que certains d’entre vous se souviennent de leurs cours de latin, et des premières pages de la Guerre des Gaules de Jules César. Le général y racontait son affrontement avec le redoutable chef germanique Arioviste, quelque part en Alsace. En fait, cette bataille avait été précédée par une autre, que César place près d’une ville de Magetobriga. Sa localisation n’a pas encore été déterminée. Etat du dossier.

(mis en ligne le 1er décembre 2016)

Les Monte-en-l’air


Les gardiens de la cathédrale de Strasbourg n’ont pas été les seuls à voir le monde depuis les airs. Des artistes, des touristes, des curieux, des militaires en ont fait autant.

 

(mis en ligne le 15 novembre 2016)

Les Alsaciens sont des Chinois


On finira peut-être un jour par savoir ce qu’est un Alsacien. Et pourtant on n’a pas arrêté de chercher. Voici un état des tentatives qui se sont succédé au cours des siècles.

(mis en ligne le 1er novembre 2016)

Ethnographie pittoresque de l’Alsace

L’Alsace, terre de frontière, terre disputée, n’a cessé de faire l’objet d’études ethnographiques. En voici quelques illustrations.

 

(mis en ligne le 15 octobre 2016)

Schwanau

Dans l’Alsace du Moyen-Age, pour prendre un château, on pouvait le bloquer, affamer la garnison, saper les fondations. Mais en 1333, les Strasbourgeois et leurs alliés ont innové…

 

(mis en ligne le 1er octobre 2016)

Le Hans im Schnookeloch

L’Alsace a depuis longtemps un hymne officieux, le Hans im Schnookeloch. Comment se fait-il que le personnage central de cette chanson soit un grincheux ?

(mis en ligne le 15 septembre 2016)

Automates


A Strasbourg, l’horloge astronomique est une curiosité incontournable depuis au moins le XVIe siècle. Mais on sait peu qu’il existe dans la région d’autres petites merveilles mécaniques…

(mis en ligne le 1er septembre 2016)

La chasse magique

On a généralement de l’Alsace médiévale l’image d’un christianisme triomphant. C’est oublier que les formes religieuses préchrétiennes continuent de hanter les esprits, sous le contrôle tenace de l’Eglise.

(mis en ligne le 1er juillet 2016)

César contre Arioviste, une guerre franco-allemande.


Depuis plus d’un siècle, la bataille qui a opposé César et Arioviste cherche une localisation. Voici pourquoi ce point n’est pas encore réglé.

(mis en ligne le 15 juin 2016)

Rouget de Lisle et la Marseillaise

L’étonnant destin d’un officier franc-comtois amateur de musique et de poésie, en garnison à Strasbourg…

 


(mis en ligne le 1er juin 2016)

Voici les réponses au quizz….

(mis en ligne le 1er mai 2016)

Cher lecteur, cette fois-ci, nous vous proposons un petit quizz.

Voici une série d’images représentant des détails de l’architecture de la ville. Sauriez-vous les reconnaître et les replacer dans leur contexte ?
La solution dans deux semaines.

(mis en ligne le 15 avril 2016)

Les amours de jeunesse d’un pape

On a un peu oublié que certains personnages célèbres on laissé derrière eux, à Strasbourg, les fruits de leurs amours. En voici un exemple.

(mis en ligne le 1er avril 2016)

 

D’où viennent les dragons ? (2)


L’origine de la présence de ces reptiles dans l’imaginaire médiéval mériterait a elle seule une étude approfondie, tant elle est complexe.

(Ci-contre : Sculpture du bras nord du transept de la cathédrale de Strasbourg, 1170. Ne pas craindre de cliquer dessus : c’est un gentil dragon)

(mis en ligne le 15 mars 2016)

Le tribunal du Scheissmeier

Les archives de la Ville Libre de Strasbourg laissent parfois entrevoir des aspects étonnants de la vie sociale ancienne.

(mis en ligne le 1er mars 2016)

Le Fischbrunnen

Au fond de ses cours à l’ombre de ses platanes, Strasbourg conserve encore de beaux exemplaires de puits. Nous nous intéresserons ici particulièrement à l’un d’entre eux.

(mis en ligne le 15 février 2016)

Dragons de Strasbourg

Cet animal mythique est omniprésent à Strasbourg et revêt toutes les formes. Que diriez-vous d’une petite promenade en leur compagnie ?

 

(mis en ligne le 1er février 2016)

Retour sur l’affaire Schnaebelé


En 1887, la France et l’Empire Allemand ont failli se retrouver en guerre à cause de ce qu’on appelle généralement l’Affaire Schnaebelé. Son déroulement est souvent relaté dans la littérature grand public avec des lacunes délibérées. Voici le récit complet.

(mis en ligne le 15 janvier 2016)

Scène de taverne

Où pouvait-on trouver à boire et manger dans le Strasbourg des années 1660 ?

(mis en ligne le 15 décembre 2015)

Le bourreau de Strasbourg

En 1660, Daniel Martin publiait à Strasbourg un manuel de conversation franco-allemand. On y trouvait de petits sujets riches en vocabulaire, et tirés de la vie locale. Le cadre était fourni par les rues, les places, les auberges, la poste. On mettait en scène des personnages de la vie publique, notamment le bourreau.

(mis en ligne le 1er décembre 2015)

Comment ça fonctionne ?

Certaines de nos bourgades conservent des fragments de leurs remparts médiévaux. Pour y pénétrer, il faut passer sous la voûte sonore d’une tour-porte. Au Moyen-Age, l’entrée de la ville constituait un des points faibles du rempart, un endroit qu’il convenait de contrôler.

(mis en ligne le 15 novembre 2015)

Peste et panique en 1348

En 1349, une peste venue d’Orient frappe Strasbourg. Sur ses effets, les chroniques disponibles sont peu bavardes. Pour nous en faire une idée plus précise, nous proposons de faire un passage dans une ville où l’épidémie avait déjà sévi l’année précédente.

(mis en ligne le 1er novembre 2015)

Ce qu’on buvait à Strasbourg au Moyen-Age

Cette joyeuse aubergiste, avec sa choppe, est visible à l’angle de l’ancienne chancellerie
de Haguenau. Mais elle vous invite à une petite incursion dans le monde des buveurs strasbourgeois…

(mis en ligne le 1er octobre 2015)

LES TRIBOQVES ARRIVENT…

Une exposition a lieu actuellement au musée Archéologique sous le titre : Brumath-Brocomagus, capitale des Triboques.
C’est l’occasion, pour l’auteur de ces lignes, d’apporter sa modeste contribution à l’exploration des origines de cette peuplade.

(mis en ligne le 15 septembre 2015)

Clapotis toponymiques

On a peu étudié les noms des différents cours d’eau qui parcourent - ou parcouraient - les environs de Strasbourg. Certains ont une origine parfaitement claire, d’autres remontent à des temps immémoriaux. En voici quelques exemples.

(mis en ligne le 1er septembre 2015)

L’origine de quelques noms de localités
des environs de Strasbourg

On sait quelle torture représente pour les visiteurs non-alsaciens la lecture des noms de nos villages.
Pourtant, s’ils semblent si baroques, c’est que chacun d’entre eux a une histoire à raconter …


(mis en ligne le 1er juillet 2015)

1870 : L’incendie des Dominicains : à qui la faute ?

Au moment du siège de Strasbourg en 1870, la bibliothèque de la ville, qui se trouvait dans l’ancienne église des Dominicains, périt dans les flammes allumées par les obus des batteries allemandes. Avec elle disparaissait une partie importante du patrimoine historique de la ville. La responsabilité de cette catastrophe est généralement attribuée au général Von Werder. Mais est-ce aussi simple ?

(mis en ligne le 15 juin 2015)

Le cercle sur le mur

En face de l’horloge astronomique de Strasbourg, le visiteur peut voir un grand cercle gravé dans le mur. S’agit-il de quelque message alchimique ou géomantique ? Ou est-ce la trace de l’ancienne horloge du 14e siècle ?
L’histoire de ce cercle est beaucoup plus simple, mais aussi plus étonnante…

(mis en ligne le 15 mai 2015)

Histoire de cochons strasbourgeois

On a dit que les meilleurs amis de l’homme étaient le chien et le cheval. On en a oublié un troisième : le porc. Cet animal a jadis joué un rôle appréciable dans la vie des Alsaciens, que ce soit dans les grandes villes ou les villages. Petit retour dans le passé…

(mis en ligne le 1er mai 2015)

A propos du VICUS CANABARUM
de Koenigshoffen

Les fouilles archéologiques ouvertes en 2014 à Koenigshoffen, s’annoncent prometteuses. Elles devraient permettre de mieux connaître la vie de ce faubourg à l’époque romaine. Par chance, on connaît son nom antique, vicus canabarum, mais que se cache-t-il derrière cette appellation ?

(mis en ligne le 15 avril 2015)

 

Quelle était la taille de nos ancêtres ?

On admet généralement que nos ancêtres étaient plus petits que nous. On s’appuie sur la hauteur des portes, la longueur des lits, les dimensions des cuirasses. Mais qu’en était-il vraiment ?

(mis en ligne le 1er avril 2015)

La Mort d'un Héros de la Révolution

Depuis 1840, la statue du général Kléber, authentique héros militaire français, se dresse sur l’ancienne Place d’Armes, à qui il a donné son nom.
Le public connaît en gros sa vie, sa carrière, et l’on peut voir au Musée Historique des objets qui lui ont appartenu. Ce qui est généralement peu ou mal connu, ce sont les circonstances de sa disparition.

(mis en ligne le 15 mars 2015)

La Messe des Animaux

Au Moyen-Age, on pouvait voir dans la Cathédrale de Strasbourg un certain nombre de curiosités, qu’on ne s’attendrait pas à rencontrer dans un lieu de culte. Nous nous intéresserons ici à l’une d’entre elles, celle que nos ancêtres appelaient la Messe des Animaux. Elle témoigne de la capacité de dérision des Strasbourgeois du Moyen-Age.

(mis en ligne le 1er mars 2015)

Vater Rhein

Pour un géographe, le Rhin est simplement une masse d’eau qui s’accumule dans la zone la plus basse d’une région, s’y creuse un lit, et s’écoule vers la mer.
En fait, dans l’esprit de ses riverains, il a toujours été un peu plus que cela : une force surnaturelle, une instance paternelle, une divinité.

(mis en ligne le 15 février 2015)

Strasbourg brûle

Un des pires fléaux qui pouvait frapper une ville médiévale était l’incendie, provoqué par la foudre ou l’imprudence des hommes.
Certains quartiers de Strasbourg ont ainsi été ravagés à plusieurs reprises.
Dans les lignes qui suivent, nous nous intéresserons à celui de 1298, un des plus graves qui aient frappé la ville.

(mis en ligne le 1er février 2015)

Aux origines de la boucherie alsacienne : Attonius le Triboque

Les origines de la boucherie alsacienne remontent à l’Antiquité romaine, comme le montre le cas d’un artisan gallo-romain originaire de Brumath et mort à Lyon.

(mis en ligne le 15 janvier 2015 et corrigé le 1er novembre 2015)

Joyeux Noël, Madame Hulda !

Dans notre société, christianisée puis sécularisée, des pratiques et des coutumes préchrétiennes se sont conservées jusqu’à très récemment.
Nous nous intéresserons ici à une divinité surgie de la mythologie germanique et qui fait encore rêver bien des enfants à l’approche de Noël.

(mis en ligne le 15 décembre 2014)

L’entrée des Allemands
à Strasbourg (28 septembre 1870)

Le siège et le bombardement de Strasbourg par les Allemands, du 13 août au 28 septembre 1870, a donné lieu à de nombreuses publications. Il s’agit généralement de journaux tenus par des habitants de la ville et qui se terminent par l’entrée des troupes allemandes. Jusqu’à présent, aucun témoignage venant du côté allemand n’a été publié. Or, pour avoir une vue complète et un peu distanciée du déroulement des choses, il faudrait un jour qu’on accepte d’examiner ce qui s’est écrit dans le camp adverse. Voici un extrait du témoignage d’un officier allemand, Franz Ilex, entrant à Strasbourg le 28 septembre 1870.

(mis en ligne le 1er décembre 2014)

Humour d’Artilleur


Qui ne connaît, à Strasbourg, la rue de la Mésange ? Le fait qu’une artère de la ville porte un nom de volatile remonte à une époque plutôt glorieuse mais aujourd’hui bien oubliée de la vieille république de Strasbourg…

(mis en ligne le 31 octobre 2014)

Petite histoire du Bretzel

On considère généralement le bretzel comme une spécificité de notre région, au même titre que la cigogne, le colombage, la choucroute ou l’amer-bière. Mais d’où vient-il ?


(mis en ligne le 16 octobre 2014)

Quand Mansfeld bombardait Rosheim

Dans la première rubrique de cette série, nous avons fait parler une petite stèle au fond d’un jardin. Or, dans pratiquement chaque commune d’Alsace, il existe ainsi un objet, une inscription, une sculpture qui ne demande qu’à raconter son histoire.
Aujourd’hui, nous nous rendons à Rosheim, où une inscription nous parle d’un des moments douloureux de son passé.

(mis en ligne le 2 octobre 2014)