La Bataille d'Arioviste

14 septembre 58 avant J. C.

par Pierre JACOB

Quand notre région a-t-elle entrée dans l’histoire ? Evidemment lorsqu’on commence à disposer de témoignages écrits. C’est vrai pour tous les peuples, toutes les cultures.
On peut pourtant avancer une date précise : le 14 septembre de l’an 58 avant notre ère.
Ce jour-là, au pied des Vosges, Jules César défaisait une armée deux fois plus nombreuse que la sienne, commandée par le redoutable Arioviste, chef des Suèves. En remportant cette victoire, il se débarrassait d’un concurrent : Arioviste visait lui aussi la conquête de la Gaule du nord.
César avait à présent les mains libres. La suite, tout le monde la connaît : la soumission des tribus gauloises, la révolte de Vercingétorix, sa défaite à Alesia.
La victoire de César sur Arioviste est donc bien un événement fondateur, aussi bien pour l’histoire de l’Alsace que pour l’histoire nationale. A ce titre, elle aurait dû intéresser les historiens, et au premier chef les historiens locaux.
Or, depuis plus d’un siècle la question est en friche. Et toute friche finit par être couverte de mauvaises herbes.
Aujourd’hui, les rares érudits qui savent encore que cette bataille a eu lieu la placent dans le sud de notre région, dans l’Ochsenfeld.
Cette localisation ne repose sur rien. Pire, elle est le fruit d’une manipulation politique de l’histoire. Dans les pages à venir, nous emploierons dans notre reconstitution le terme de bataille d’Arioviste.
Nous nous proposons de rouvrir le dossier, et d’y effectuer enfin, sur la base de toutes les sources disponibles le travail d’historien, qui doit toujours précéder celui des archéologues, et qui n’a jamais été fait.
Les résultats de cette recherche s’adressent au grand public, aux gens qui ne sont pas des professionnels mais des amateurs d’histoire, simplement désireux d’en savoir plus sur le passé de leur région.
On trouvera ici :
- 6 billets sur le déroulement des opérations militaires tel qu’il apparaît dans les sources antiques.
- 1 annexe sur la topographie, avec une bibliographie
- 1 critique des localisations proposées depuis le XVIIIe siècle.

Chapitre I

 

(mise en ligne le 15 mars 2017)